Toyi-Toyi

(actualisé le ) par v.daffos

Introduction

Le titre de la pièce vue est Toyi-Toyi réalisé par Hamid Ben Mahi représenté le 10 novembre 2017 à l’espace Sarah Bernhardt . Il y avait 4 danseurs , 2 personnages principaux et 2 personnages secondaires . Hamid était un danseur qui remplaçait Buru. Steven et Vusi sont les personnages principaux et Hamid remplaçant Buru et Frédéric sont les personnages secondaires. Ils pratiquent plusieurs danses : le gumbouts (Steven,Buru), le pendula (Vusi,Steven) et le Hip-hop (Frédéric).

Buru est né en 1983 dans le canton de Katlehong , il s’oriente vers une carrière de danseur dès 1999. _Vusi est un ancien danseur de ru , il debute sa carrière de danseur en 1990 à l’âge 10 ans. Vusi est artiste et chorégraphe au sein de la compagnie via Katlehong.
Steven est né en 1980 , il débute sa carrière de danse à l’âge de 16 ans, il devient l’un des membres fondateurs en 1996.
Frédéric est un ancien athlète de haut niveau de karaté. Il pratique la danse Hip-Hop depuis près de 15 ans. Danseur, interprète et chorégraphe, il vit à bordeaux.
Dans ce spectacle , ils racontent leur histoire, ce qu’ils ont vécu.

Les thèmes

Durant la représentation du dix novembre intitulée "toyi toyi", nous avions constatés qu’il y avait un arrière plan projeté par un vidéo-projecteur où il y avait différents paysages ainsi que des éléments naturels. Nous allons vous décrire ces projections. Il y avait cinq paysages et deux éléments naturels différents :
- Le feu : cet élément naturel a été utilisé au moment où ils évoquaient la misère qu’ils avaient vécu auparavant. Le personnage nommé "vusi" a grimpé au poteau et a poussé un cri, ce cri a été pour nous significatif de leur haine de la misère et de leurs vies très difficiles.
- L’eau : cet élément naturel a été utilisé pour dénoncer le travail des esclaves dans les mines d’or dans le passé. Vous vous demandez pourquoi l’eau ? Parce qu’il y avait de l’eau dangereuse pour les esclaves : elle était infectée et ils n’avaient quasiment tous pas de "gumboots" (bottes en caoutchouc) qui les protégaient des infections. Ces infections provoquaient généralement le décès des mineurs.
- Le train : ce paysage a été spécialement utilisé par "vusi" car il a raconté qu’il etait né dans un train.
- La gare : ce paysage a aussi été spécialement conçu pour "vusi" pour décrire le temps qui passe pendant qu’il grandissait.
- le bidonville : l’endroit où Vusi et Mpiyakhe ont grandi.

Un danseur, Steven

Lors du spectacle Toyi Toyi, il y avait 4 danseurs.
Plus précisément, nous allons raconter la vie et la danse (le gumboot) de Steven. Son nom africain est Mpiyakhe qui veut dire "se battre".Très jeune, il avait déjà un talent pour le sport, les arts et la danse. Il débute sa carrière à l’âge de 16 ans à la Campagne Via Katlehong. En 1996, il aborde une combinaison de formes de danse, le Pantsula et le Gumboot.
Steven fut nommé directeur artistique et chorégraphe de Pa CIA Via Katlehong en 1998.Il a remporté de nombreux prix pour ses performance notamment à travers de l’Europe.

Un autre danseur : Frédéric Faula

Frédéric interprête le personnage d’un danseur Sud-Africain. Il pratique aussi le Hip-Hop hormis le Toyi-Toyi. Il est un passionné de danse, ancien athlète de haut niveau en Karaté. Il pratique le hip-hop intensément depuis 10 ans. Il a rencontrer Vusi et Mpiyakhe en Afrique du sud en 2012. Il vit à Bordeaux et travaille avec plusieurs structures.

Le Hip-Hop

Définition du hip-hop : Se dit d’un mouvement socioculturel contestataire apparu aux États-Unis dans les années 1980 et se manifestant par des graffs, des tags, des styles de danse et de musique (rap).

le décor

Au début du spectacle Toyi Toyi , les danseurs avaient chacun des bidons vides qui signifiaient HOPE (Espoir).

Sur la scène il y avait un micro accroché à une structure TOTEM, c’est donc là que les danseurs racontaient leur enfance.

Au milieu du spectacle, une maison de bidonville a été construite par les danseurs. Il y avait également un projecteur qui nous montrait certaines vidéos de paysage d’Afrique du sud. Les vidéos avaient un rapport avec l’enfance de chaque danseur.

Notre avis du spectacle Toyi Toyi

"Nous avons apprécié le spectacle car les danseurs étaient dynamiques. Certains danseurs parlaient anglais ( Vusi et Mpiyakhe) et d’autres français (Buru et Frédérique). Chacun d’eux était spécialisé dans différentes danses Gumboots, Pensula ..."

"Ce spectacle était une expérience enrichissante et nous a beaucoup plu , le spectacle été très bien réalisé avec les différents décors. Les danseurs nous ont transmis de bonnes ondes."

"Ce qui nous a donné envie d’aller voir le théâtre c’est leur histoire, leur vécu est la danse était en rapport avec leurs histoires c’était donc à la fois émouvant est drôle."

[Vers le teaser>https://www.youtube.com/watch?v=O9TvZH0vOuY]